Centre Schmidt Pianos : Le spécialiste du piano ! Location de pianos d'occasion dès Frs 40.- par mois - Superbe choix de pianos neufs et pianos d'occasions - Piano droit et Piano à queue - Ventes et Locations Vente - Pianos droits et Pianos à queue.

Promos

Rachat de pianos
Prestations
Nos Marques
Pianos neufs
Pianos occasions
Pianos électroniques et keyboards
Accessoires
Entretien & conseils
Location de pianos
Contact pianos
Liens
 

 

A l'heure où nous écrivons, Yamaha est un des deux plus grands facteurs de pianos du monde, avec une production d'environ 130'000 unités par an - une quantité prodigieuse par rapport à celle des autres grandes maisons.

Fils d'un samouraï du clan Tokugawa, Torakusu Yamaha naquit en 1851. Grâce à son père, qui était astronome et topographe, il reçut une très bonne éducation. A la suite de la restauration de Meiji, en 1868, un plus grand libéralisme se répandit au Japon, et Yamaha partit à Nagasaki étudier l'horlogerie auprès d'un ingénieur britannique. A l'époque, toutes les montres du Japon étaient importées, et Yamaha, qui en avait utilisé une lorsqu'il aidait son père, pensa que les compétences qu'exigeait la facture de ces objets seraient bientôt très recherchées. Bien qu'apprenti très consciencieux, puis horloger confirmé, un manque d'argent l'empêcha d'ouvrir sa propre fabrique de montres. Malgré tout, ses connaissances en mécanique lui furent très utiles et, par la suite, le conduisirent à Hamamatsu, une ville isolée de 17'000 habitants, où il devint ingénieur mécanicien.

En 1887, Yamaha fut chargé de réparer l'orgue à anches américain d'une école de la ville. A l'époque, au Japon, ces instruments étaient extrêmement rares, et l'orgue faisait la fierté de l'école. Examinant son mécanisme, Yamaha fut fasciné par cette nouvelle technologie musicale et décida de construire son propre instrument. Disposant de fonds très limités, il dut improviser et en réaliser les divers éléments à partir d'objets courants. C'est ainsi que naquit, la même année, le tout premier orgue Yamaha. Cet appareil eut beaucoup de succès et généra suffisamment de revenus pour permettre l'ouverture, en 1889, de la Yamaha Organ Manufacturing Co., à Hamamatsu. Cette année-là, Yamaha vendit 250 instruments.

En 1897, l'entreprise fut rebaptisée Nippon Gakki Seïzo Kabushiki Kwaïsha (Japanese Musical Instrument Manufacturing Company) ou Nippon Gakki Co. Ltd, en vue de fabriquer d'autres types d'instruments. Deux ans plus tard, le ministère de l'Education japonais envoya Yamaha faire la tournée des Etats-Unis pour apprendre la facture du piano, et acquérir les connaissances et les machines nécessaires à l'établissement d'une fabrique japonaise.

Ayant accompli sa mission, il rentra au Japon, suivi d'une quantité de machines et de matériaux. Il se mit à la tâche immédiatement et, en 1900, l'usine de Hamamatsu sortit ses premiers pianos droits, puis, deux ans plus tard, ses premiers pianos à queue.

La maison ne tarda pas à recevoir prix et récompenses aux expositions internationales. Yamaha importa ses mécaniques jusqu'en 1907, année où il développa son propre système, qui, une fois peaufiné, fut adopté définitivement. L'entreprise connut un bel essor et se lança dans la facture d'autres instruments - harmonicas, xylophones, pianos jouets et bien d'autres.

Torakusu Yamaha mourut en 1916, à l'âge de 64 ans. L'entreprise ne fut que modérément affectée par la crise économique des années 1920. Par contre, elle connut une succession de désastres au cours de cette décennie : un incendie à sa nouvelle usine de Nakazawa en 1922, un autre à l'usine principale d'Itaya-machi l'année suivante, un tremblement de terre qui anéantit ses bureaux de Tokyo et son usine de Yokohama, et une grève de 105 jours en 1926. Après une restructuration, l'accent fut mis sur la recherche, et, en 1930, Yamaha marqua un tournant avec la mise en place d'un laboratoire d'acoustique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise fut obligée de fabriquer des ailes et des hélices d'avions. En 1944, pour répondre aux besoins des autorités militaires, la production d'instruments cessa entièrement. Elle redémarra en 1947, et la croissance de Yamaha reprit. L'année 1953 vit l'ouverture du Yamaha Hall à Ginza, un riche quartier commercial de Tokyo.

En 1987, l'année de son centenaire, Nippon Gakki Co. Ltd fut rebaptisée Yamaha Corporation. C'est aujourd'huile plus gros fabricant mondial d'instruments de musique. Outre ses pianos et de nombreux instruments acoustiques et électroniques, la société produit du matériel de sonorisation, des crosses de golf, des raquettes de tennis, des skis, des meubles, du matériel de cuisine et des composants pour l'industrie électronique, ainsi que des motos et des yachts, ces derniers étant fabriqués par une filiale, Yamaha Motors Co. Ltd.